Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Dans la catégorie "Méthode", vous trouverez des exercices de faculté comme le commentaire d'arrêt. Mais pas seulement, vous pouvez également voir dans "Etudes" des focus ou des explications sur des points particuliers et vous inspirer du fond et vous imprégner du syllogisme utile pour tous les exercices juridiques. Il s'agit d'étudier la méthode qui est classiquement étudiée pour les différents exercices de faculté. Commentaires d'arrêts, dissertation, cas pratiques, oraux.

 

UN ENSEIGNEMENT DESTINE A VOS BESOINS

  • Vous en avez marre d'avoir des notes qui oscillent entre 8 et 12 sur 20 à vos partiels et souhaitez réellement décoller et vous distinguer des autres copies ?
  • Vous commencez le droit du travail cette année ?
  • Vous êtes déjà bons mais souhaitez avoir du soutien dans l'apprentissage du droit du travail et parfaire votre méthode ?
  • Vous avez déjà des bases en droit du travail et souhaitez obtenir des cours approfondis ?

ou

  • Vous souhaitez même simplement vous spécialiser en droit du travail ?

Alors cet enseignement est fait pour VOUS ! Au travers de méthodes simples et une pédagogie destinée à tous, je vous dispenserai des cours qui s'adressent à vos besoins et à vos objectifs.

 

CE QU'ON ATTEND DE VOUS

 

Nul besoin d'être un doctrinaire aguerri pour être bon en droit du travail. On attend essentiellement de vous que vous ayez des réflexes de juriste et que la matière vous intéresse. Nombreux sont les étudiants qui, même en licence, n'appliquent pas le raisonnement juridique à leur méthode de travail. Et c'est regrettable, car c'est justement ce qu'on attend de lui et ce qui l'attend dans la vie professionnelle : un RAISONNEMENT juridique, simplement juridique, mais extrêmement juridique !

 

LES ERREURS A NE PAS COMMETTRE

 

A tous les niveaux de l'enseignement, le travail à fournir doit ressembler à celui d'un apprenti juriste (Licence), ou à celui d'un juriste (Master).

 

- Face à un arrêt, vous avez tendance à stabilobosser toute la feuille, et rien ne ressort clairement sur l'essentiel.

> En réalité, seule la solution est essentielle, et parfois un mot suffit à exprimer la finesse de la position de la Cour de Cassation.

Exemple: "Mais attendu que l'application volontaire par un employeur d'une convention collective résultant de la mention dans un contrat de travail n'implique pas à elle seule l'engagement d'appliquer à l'avenir les dispositions de ses avenants, même lorsque cette mention est reproduite sur les bulletins de salaire ultérieurs" (Cass. soc. 2 avril 2003, convention collective et contrat de travail)

En disant "à elle seule", les juges calibrent le débat. C'est la mention qui est visée, et rien que la mention, toute la mention. De là découlent les questions pertinentes de l'arrêt. Quelle mention ? Quid si elle est corroborée d'autres choses? Quid s'il n'y a rien d'écrit dans le contrat? Quid des autres sources? etc etc etc....

 

- Pour élaborer votre plan de commentaire, vous coupez l'"attendu" en deux quand cela est possible pour en faire deux parties.

> En réalité, ce n'est pas par cette méthode que vous montrez ce que l'arrêt apporte.

 

- Vous préférez les cas pratiques, car vous croyez que le raisonnement est facilité dans l'énoncé.

> En réalité, ce qu'il y a dans l'énoncé du cas pratique n'est qu'une facette du problème, et vous occultez les autres parties du problème non énoncées dans les faits.

 

- Vous évitez à tout prix les dissertations, en croyant que l'exercice est en lui-même plus difficile que le reste.

> En réalité, l'exercice est aussi difficile qu'un cas pratique, ou qu'un commentaire puisqu'il mobilise le même type de connaissances sur un sujet donné.

 

- Vous bachotez la veille ou 3 jours avant le partiel.

> En réalité l'on attendra de vous une copie de juriste ou d'apprenti juriste, et non de quelqu'un qui a appris un cours par coeur. On ne devient pas juriste en droit du travail en quelques jours.

 

etc etc etc ...

 

Vous vous reconnaissez dans ces erreurs ? Alors malheureusement, vous n'avez pas encore la bonne approche de juriste. Toutes ces erreurs sont commises par la majorité des étudiants malheureusement, et ont été commises par les actuels professionnels du droit.

 

Mais, pas de panique, ces réflexes s'apprennent ! Et plus ils seront systématisés tôt dans votre enseignement, plus vous gagnerez de l'avance pour plus tard. 

 

LES BONS REFLEXES A ADOPTER

 

- Voir le cours comme un guide pratique utile à la résolution de problèmes juridiques et non comme une somme de connaissances à apprendre par coeur.

 

- Voir un arrêt comme le point de vue de la Cour de cassation à un moment T sur la loi, les règlements, et la position qu'elle adoptait avant sur un sujet donné.

 

Je publierai bientôt des commentaires d'arrêt pour mieux expliciter les choses.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : Le blog du droit du travail
  • Le blog du droit du travail
  • : Le droit du travail destiné aux étudiants, aux salariés, aux professionnels. Un blog sur l'actualité juridique sociale, des études sur des sujets particuliers, ainsi que des méthodes pour s'entraîner aux exercices juridiques.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens